Photographe : métier du Web ?!

Statuaire africaine avec crâne humain

Aucun rapport avec l'avenir des photographes, j'aimais juste la photo 😉

La photographie professionnelle aura subi en quelques années plusieurs révolutions par l’arrivée du numérique et aujourd’hui celle d’internet.

Notre métier a considérablement évolué jusque dans sa finalité, en effet, la plupart des photographies que nous réalisons ne verra jamais le papier et sera utilisé pour le web.

Que ce soit dans la communication des entreprises, les photographies pour les catalogues des e-commerçants, les particuliers qui se font le plaisir d’un shooting dont ils partageront les photographies avec leurs amis sur les réseaux sociaux, il n’a jamais été pris autant de photos mais leur vocation a souvent changé.

Nous passerons sur le développement des photographies sur les réseaux sociaux et l’avènement du « story telling » comme première utilisation de la photographie, l’utilisation quotidienne des téléphones afin de raconter des détails de sa vie sur les réseaux sociaux. Les demandes faites par les professionnels sont claires, les droits de diffusion pour le web en point de mire. Internet a bouleversé la communication des entreprises ainsi que le commerce. En pleine période de crise, le e-commerce garde le vent en poupe avec une croissance de 22% sur 2011 ce qui renforce encore le phénomène.

Ces constats poussent les entreprises à faire appel à de nouveaux services et de nouveaux métiers presque inconnus auparavant : Community manager, référenceur SEO, rédacteur Web, conseillers en e-réputation, ergonomes web et tellement d’autres. Alors que devient la photographie dans tout cela? il faut se réadapter à la demande et développer de nouvelles compétence rattachées au web. Bienvenue aux photographes 2.0.

Le photographe doit apporter toujours plus de compétences en incluant un conseil en image, une créativité supplémentaire, des photographies comprenant une part d’infographie, de montages afin de toujours mieux servir le discours des entreprises. Il doit travailler en collaboration avec ces nouveaux prestataires dans l’élaboration d’un photographie d’impact, être force de proposition face à des clients qui finissent par être perdus par l’évolution rapide dictée par les standard mouvants d’internet.

En effet, aujourd’hui, seuls les « hyper-spécialistes » tirent leur épingle du jeu dans un secteur qui a vu le nombre des emplois divisés par deux en moins de 6 ans. Loin de moi l’idée de décourager les jeunes entrants mais formez-vous bien ou vous finirez comme tant de photographes à quitter le métier avec un goût amer.

Pour les photographes professionnels qui veulent en savoir plus sur l’évolution en chiffres du secteur, le GNPP ( Groupement national des photographes professionnels ) nous éclaire par une analyse de l’évolution des marchés de la photographie !

N’hésitez pas à donner votre avis !

Laissez un commentaire !

  • (will not be published)