Archives décembre 2012

Le salon de la photo et Paris Photo 2012

Pour une fois disponible dans ces dates, j’ai pu monter sur Paris pour mélanger rendez-vous professionnels et plaisir au travers de visites d’expositions.

Le salon de la photo, pour commencer m’a beaucoup déçu cette année. En effet, il manquait certaines grandes marques de la photographie comme Manfrotto ou lowepro. Les stands étaient relativement vides, je n’ai pas eu le plaisir de voir le matériel que je voulais repérer pour mes investissements à venir. Autant dire que j’ai eu l’impression d’y perdre mon temps.

Comme dans la musique, il devient difficile de trouver des lieux pour voir le matériel haut de gamme et le tester avant l’achat.

Paris Photo 2012, l'affiche

Par contre, j’ai pris grand plaisir à aller à Paris Photo, cet évènement organisé au grand palais rassemble les collectionneurs de photographies qui déambulent au travers des stands de galeries pour y trouver leur plaisir. les dernières acquisitions de certains musées y sont aussi présentées.

La chance de faire la découverte de certains artistes photographes et d’avoir sous les yeux des tirages originaux qui sont rarement visibles. Juste pour en citer quelques uns qui sont chers à mon cœur de photographe comme Sarah Moon, Araki, le superbe autoportrait de Mapplethorpe et tant d’autres. Un moyen de prendre des leçons sans rien dire, juste face à la qualité des œuvres en présence.

De plus, j’avais la chance d’être bien accompagné puisque nous avons partagé cette visite avec une autre photographe que j’apprécie beaucoup, à savoir Marielsa Niels, le moyen de discuter, confronter autour de notre passion commune, se raconter des anecdotes autour de nos expériences de la photographie.

Pour finir, comme c’était le mois de la photo à Paris, ce fut l’occasion d’aller visiter quelques galeries dont la Galerie Vu avec les portraits de Richard Dumas, autant dire, un grand bain de photographie artistique qui m’a fait du bien.

 

 

Par , le

Pourquoi réaliser les photographies en interne est souvent une erreur pour les entreprises ?

Une photographie de qualité permet, en rapport à une photographie moyenne permet de réaliser des adjudications en vente aux enchères 20% supérieures en moyennes.

Autant dire qu’investir dans de bonnes photographies peut rapidement être rentabilisé, le choix est ensuite de faire appel à un prestataire externe ou réaliser ce travail en interne. Beaucoup d’entreprises décident de réaliser les prises de vues d’objets en interne, rapidement conscientes qu’elles n’ont pas le savoir faire nécessaire, elles prennent contact avec des photographes professionnels afin de bénéficier d’une formation aux techniques de la photographie de produit. Ayant mis en place quelques formations adaptées, j’accepte de jouer le jeu de ces entreprises qui pensent faire des économies.

Malheureusement, ces entreprises réalisent rarement des économies pour différentes raisons:

Pour commencer, une photographie de qualité, même pour internet passe par du bon matériel, donc onéreux, il n’est pas rare de voir une entreprise passer un investissement plus cher que ne lui aurait coûté la facture d’un professionnel de l’image pour l’ensemble de ses références. Ensuite, il y a le savoir faire qui ne s’acquiert pas en un jour ou même une semaine de formation. L’expérience et la connaissance des principes de la photographie permettent au professionnel, non seulement d’assurer une qualité de rendu final meilleure mais surtout dans un temps bien plus court. Sans compter qu’il faut penser qu’un salarié formé peut partir de l’entreprise, qu’il faut gérer la maintenance des appareils et machines, immobiliser de la trésorerie au départ…

De plus, aujourd’hui, la technique de prise de vue n’est plus seule en jeu et une maîtrise de l’outil informatique rattaché à l’image est capitale, le coût des licenses, écrans spécifiques encore à prendre en compte. Lors du calcul du coût final, les entreprises ont tendance à oublier qu’il faudra payer le salarié pendant 3 jours pour faire ce que le professionnel aurait fait dans la journée. Le photographe n’est pas là seulement pour réaliser les photographies, il est aujourd’hui aussi un véritable conseiller en image, mon cursus teinté de gestion, marketing et de communication m’amène à souvent orienter les entreprises pour aller plus loin.

La partie de recherche et de veille est aussi importante pour taper au plus juste, cette partie souvent ignorée est essentielle pour vous placer face à votre concurrence ou pour bien cibler votre clientèle, le fait d’avoir un regard externe permet parfois d’apporter un questionnement nouveau et utile. Les tarifs des professionnels ne sont pas si prohibitifs, renseignez-vous et calculez l’ensemble des coûts, cela vous permettra de faire un choix plus pertinent !

 

Par , le