Exposition pour le rectorat : Le handicap dans l’éducation nationale

La photographie pousse à la rencontre, à la découverte, cela s’est encore vérifié au travers de cette exposition commandée par le Rectorat de Clermont-Ferrand pour communiquer durant la semaine du handicap dans le travail.

Photographie d'une institutrice en fauteuil roulant

La sortie pour la récréation.


Pour réaliser ces photographies, avec Mme Touati, responsable handicap du rectorat, nous avons du aller partager quelques instants de vie avec des personnes en situation de handicap au sein de l’éducation nationale.
Des enseignants, responsables d’établissement, personnels administratifs qui ont discuté avec nous de leurs problématiques dans le travail, des soucis pas forcément liés à leur handicap qui n’est qu’un élément parmi les autres.

Photographie d'un chef d'établissement au travail

Un responsable d’établissement engagé .


Pas des personnes affaiblies mais au contraire, fortes, passionnées, volontaires, qui se battent pour permettre l’éducation de nos enfants.
Parfois ignorantes des solutions pour les aider dans leurs tâches, ces personnes rivalisent d’ingéniosité pour accomplir leur travail. Si ces images peuvent aider à mieux accepter le handicap, à montrer que cela n’interdit pas les vocations, que des personnes en situation de handicap se signalent pour être aidées dans leur volonté de continuer leur travail, ce serait formidable.

Photographie d'un cours en langage des signes

L’enseignement en langue des signes : la beauté de la transmission par le geste !


Bien des courages rassemblés, celui de travailler malgré des contraintes physiques qui apportent de la pénibilité supplémentaire, celui d’admettre le handicap qui parfois, est peu compréhensible des autres, celui d’en parler librement pour aider les autres.

Photographie d'une handicapé donnant un cours d'histoire

Un cours d’histoire


Par ces photographies, j’ai voulu vous faire participer à un bout de leur journée, plus ou moins loin derrière leur épaule. Avec une forme d’anonymat volontaire, nous impliquer dans ces scènes parce qu’au final, nous pourrions bien demain nous retrouver en situation de handicap. Il nous faudra alors faire preuve de la même force, rester ou devenir malgré les difficultés.

Photographie d'une salle de classe

Du matériel spécial est fourni pour aider ces enseignants, une très bonne chose !


Merci à eux de m’avoir ouvert leurs classes et leurs bureaux, de m’avoir fait confiance.
Merci à eux pour la leçon !

Laissez un commentaire !

  • (will not be published)