Non au travail gratuit pour les photographes

Photographie culinaire de veau

Photographe : un métier qui doit permettre de remplir l'assiette !


Les métiers créatifs comme photographe, illustrateur, graphiste et bien d’autres sont touchés par plusieurs phénomènes déplaisants.

Commençons par parler du Crowdsourcing : des sociétés ou institutionnels qui vont proposer un concours pour la réalisation d’une affiche, d’un reportage photographique pour ne choisir que le meilleur. Ainsi, ils économisent l’emploi d’un professionnel, rémunèrent peu ou pas le gagnant alors qu’ils ont exploité le travail de nombreuses personnes. Ces concours ou demandes d’offre de projets appauvrissent nos professions et la plupart des gens ne s’en rendent pas compte!

Ensuite, j’ai envie de parler des sites et listes de diffusion de type « www.Groupon.fr » je vais pas me faire des amis). Ces sociétés vous proposent des « bons plans » comme des shootings à 39€ au lieu de 130€ par exemple. Que cachent ces offres?
Pour commencer, sur les 39€ (s’ils acceptent de vous laisser un prix raisonnable, ils font pression pour des prix plus faibles) 45% reviennent à Groupon, imaginez combien il reste au photographe une fois qu’il a payé ses frais et les charges sociales !
Ensuite, le photographe qui a vendu beaucoup de shootings à ce tarif va rogner sur la qualité en travaillant en jpg non retravaillé, va inciter à la consommation sur d’autres produits aux prix augmentés pour se rattraper comme cela lui est soufflé par les commerciaux de ces sociétés…. Avec mon type de travail, j’avais calculé que, même sans compter le loyer et l’électricité, l’amortissement de matériel, accepter ce type d’offre m’aurait permis de me payer royalement 2,5€ de l’heure si je souhaitais garder la même qualité.
Après, on vous propose de fixer des prix publics très hauts pour des cours de photographie (200€ le cours) afin que même bradé, vous puissiez vous en sortir et que cela donne l’impression à vos clients de faire une super affaire, un peu comme les fausses soldes. Je vous laisse vous faire votre avis sur ces pratiques !

Ensuite, un passage rapide sur les banques d’images qui cassent le marché des créatifs et prennent en moyenne 50% sur les ventes.
Apparemment, il y a plus d’argent à faire sur les photographe que sur la photographie.

Pour finir, je taperai sur les photographes qui sont les pires ennemis des photographes !
Les photographes qui offrent des « Shootings gratuits ». Par exemple, des gens qui ont reçu un bel appareil photo pour noël, qui rêvent de devenir photographe professionnel et qui vont offrir des services gratuits.
En espérant attirer une clientèle future, ils vont donner l’impression que le travail de photographie n’a pas de valeur. Messieurs, vous sciez la branche sur laquelle vous êtes assis !
A terme, vous aurez usé votre matériel (souvent pas génial au passage) et si vous êtes un photographe discount ou gratuit, pourquoi une personne paierait vos services à un tarif juste par la suite. Ne parlons pas de l’équité à faire payer certains clients et d’autres non?

Vous voyez à court terme car vous ne voyez pas les frais réels à entrer en compte, n’oubliez pas les charges sociales, la formation, le renouvellement du matériel…et un salaire.
En effet, si vous voulez pouvoir apporter un travail de plus en plus bon, il vous faut pouvoir acheter du matériel du plus en plus correct, prendre le temps de faire de la veille, de la formation. Voyez-vous des boulangers faire des journée « Baguette gratuite » ou « baguette à 20 centimes » ? Non et c’est normal parce qu’ils ont des coûts, que leur travail doit leur permettre de gagner leur vie, il en est de même pour les photographes professionnels !!!

Je me permets de vous orienter vers un article expliquant les frais et rémunérations d’un photographe mariage , très instructif pour ceux qui ne savent pas!
Cet article ne plaira pas à tous mais il y a des réalités à rappeler.

13 Responses to “Non au travail gratuit pour les photographes”

  1. Anthea la Louve

    Je ne suis pas photographe, mais j’aime les beaux clichés, quant à Groupon. com, je n’adhère pas du tout à ce style de magouille, tout le monde y laisse des plumes, sauf Groupon, suite à des coms que j’ai lu…Je suis de Brive, Clermont, pas loin, rien à voir, mais je défends mes amis et contacts qui sont et photographes et musiciens, et je peux vous affirmer qu’ils ne sont pas mieux lotis, loin s’en faut…Moi, je fais bénévolement sur mon journal et mon groupe les  »connaissances  » de vos créations à certaines personnes qui ont un tant soit peu la valeur du travail que cela génère et je le fais comprendre au cas où…J’aime l’Art sous toutes ses coutures, les amateurs ne font pas partis de mon panel de contacts, alors si je peux faire quelque chose pour vous, ce sera avec plaisir, j’ai Alexandre en amitié, c’est une référence pour moi…A très bientôt si vous le désirez…Louve…

    Répondre
  2. Philippe

    LES PHOTOS GRATUITES…
    Faire des Photos gratuitement, ce n’est pas un mal en soi, tant est que cela ne devienne pas une habitude, et que cela reste dans un cadre exceptionnel. Il ne faut pas oublier que les gens jugent souvent un photographe sur son travail, autant dire sur son book, ou sa galerie sur internet, sauf que ce book et cette galerie ne vont pas s’alimenter tout seul. Il suffit de bien faire comprendre au modèle que ses photos son réalisées à titre gratuit de manière exceptionnel mais que la prestation vaut tant !…

    LE COUT REEL D’UNE PHOTO
    Moi ce qui me chiffonne un peu pour pas dire les plus, ce sont les photographes Amateurs ou professionnels en devenir, qui ne mesurent pas le cout réel d’une photo. une séance d »une heure c’est par la suite et hors présence du modèle pas moins de 3 à 4h00 de travail, entre le tri, la sélection finale, la ou les retouches, la gravure du CD… etc… ce qui pour une séance à 50€ par exemple et pour 4h00 de travail ne représente au final que 10€ de l’heure (brut), c’est à dire moins qu’un smic. A ce tarif là, est vraiment raisonnable de faire de la photo son métier ? rien n’est moins sur. Le Photographe est un spécialiste, il se doit de disposer des outils nécessaire pour son travail ce que ne possèdent pas les gens, et qui plus est il a une connaissance et une culture de la photographie… tout cela ça à un coût.
    Et ne pas oublier non plus que l’on sera jugé aussi sur les prix pratiqués, une personne qui se brade, paraitra de toute façon moins sérieuse qu’une personne qui pratique des prix normaux. Et il faut également arrêter de croire à la multiplicité des petits pains, cette méthode n’existe que dans les croyances et les livres d’histoires.

    enfin bref !… en gros je suis d’accord avec toi…

    Répondre
  3. Ludo

    Moi je suis sur le cul. Je viens de tomber par hazard sur votre article et je ne comprends pas très bien. Depuis quand les appareils photos son réservé aux pro? On deviens pro car on sait se servir parfaitement de son matériel, et parce qu’on à le dont de faire le cliché parfait (ce qui n’est pas mon cas du tout). La banalisation et l’accessibilité à du matos fiable (pas géniale comme vous le dites, mais à priori, assez bon pour vous déranger), permet à certain de faire de super choses, sans avoir idée de les vendre, juste par envie ou par passion. Et si certain pro trouve ça dérangeant, ils ont qu’à être meilleur, tout simplement. Vous allez nous faire croire que vous avez vendu tout de suite vos premiers clichés? La photo est un hobbie à la base, vouloir en faire son métier, c’est accepter les conséquences du marché actuel de la photo, et de son développement chez les amateurs, qui font des choses de plus en plus « pro ». Comme vous le dites, le boulanger ne fait pas de promo, mais il vient pas non plus râler quand je fait du pain chez moi!

    Répondre
    • Nicolas Roger

      Bonjour,
      Je pense que vous n’avez pas compris le fond de mon article, étant le premier à encourager toute personne voulant faire de la photographie.
      La question n’a rien à voir avec le matériel mais le fait que du fait de la vulgarisation du matériel, certains se permettent de lancer une concurrence déloyale.
      Formateur par ailleurs, je gagne ma vie en apprenant la photographie aux particuliers comme aux professionnels, je suis pour le partage du savoir.
      Après, il y a une différence entre faire des photos gratuitement pour des amis afin de travailler de nouvelles techniques, se former, progresser et casser le marché de professionnels confirmés en lançant des publicités pour du shooting gratuit sur les sites d’annonces !
      Après, la seule différence entre un photographe professionnel et un amateur est que l’un est payé pour le faire, il y a des pros pas très bons et des amateurs de grand talent 😉

      Répondre
    • Franck

       » le boulanger ne fait pas de promo, mais il vient pas non plus râler quand je fait du pain chez moi!  »
      Non, tout comme le restaurateur ne dira rien si vous faites à manger chez vous, etc.
      Mais si vous allez devant la boulangerie pour donner du pain fait chez vous, ou le vendre à 20 centimes, il est probable que le boulanger n’apprécie pas. Quelle est votre activité professionnelle ?

      La photo est un hobbie à la base ? Heu… Ni plus ni moins que composer de la musique, écrire, peindre, dessiner, cuisiner, cultiver des légumes, fabriquer des meubles, etc.

      Répondre
    • Frédéric

       » La photo est un hobbie à la base, vouloir en faire son métier, c’est accepter les conséquences du marché actuel de la photo, et de son développement chez les amateurs, qui font des choses de plus en plus « pro ».  »

      Ha bon la photo est un  » hobbie à la base  » ?
      Quid de la couture alors ? De la cuisine ? De la poterie ? De la peinture ? De la pratique d’un sport ? De l’apprentissage de langues ?

       » Comme vous le dites, le boulanger ne fait pas de promo, mais il vient pas non plus râler quand je fait du pain chez moi!  »

      Tout comme le restaurateur ne râle pas que l’on fasse à manger chez soi.
      Le problème, pour rester dans le cas du boulanger, est de faire du pain chez soi et de venir devant la boulangerie en disant  » Je vous vends mon pain 50 % moins cher que chez le boulanger « .

      Répondre
  4. Indy

    Ca deviens encore plus surnoise quand les photographes (de facebook) voir meme les photographes de mariage enpietine sur le terain des photographes de mode ou de pub G. Les shoots bradees, les packshots qualité grande distri (je suis flateur sur la qualité fournie) au prix idiots pour des clients qui merient une qualité et une poste prod superieur (mini) gue parsemme le marchée d’images piteuse.
    On a toutes besoin de travailler, payer nos factures, trouver des clients etc… Mais….
    En tant que auteur artiste avec un studio a remplir, je n’ai pas le droit , ni l’envie de faire de toute publique. Un packshot a detouree cest simple non? Bin en effet non si on veut le faire comme il faut, si on veut que ca soit vendeur pour notre client, que ca montre un certain comprehension du produit. Ce n’est pas juste metre sur fond blanc, éclairer au pif et basta la vista!
    Un masters sur Paris en moyene 25k€. Evidement ce n’est pas fait juste pour faire des packshots mais comme avec des grandes chefs de cuisine le packshot est comme l’ommette… Une gage de savoir faire. Helas dans un metier non reglementée, le savoir faire est souvent absente.
    Les photograhes de marriage devrais se contenter de faire ce que ils savent bien faire, pas vouloir faire a toute prix, ce que ils ne savent point.
    Mes commentaires sont nulement dirigees contre vous, ils sont juste pour sousmigner votre propre observation.. Les pirs enelies des photographes sont des photographes. Je vous soutiens totalement dans votre combat dans ce guere.

    Répondre
  5. Bertrand

    Bonjour et merci de m’avoir cité.

    J’aime assez les commentaires. Bon Ludo a encore quelques efforts à faire en terme de lecture (Qu’il fasse du pain pour lui est une chose. Qu’il en fasse gratuitement pour autrui… C’est autre chose. Et là, je pense que son boulanger sera moins d’accord sur son petit frichti).

    Allez là-dessus, je vous laisse cogiter et surtout bonne continuation 😉

    Répondre
  6. MARIE

    J’ai été pro du temps de l’argentique… je ne le suis plus car il m’est désormais impossible de vivre de la photo, impossible de concurrencer ces p’tis jeun’s qui ont du matériel parfois plus cher (mais comment font-ils pour se payer des bêtes à 2000€ ?!) et plus performant que le mien… et qui arrivent cependant à faire des photos de merde » mais c’est gratuit !
    J’accepte qu’on pique les photos de mon site et qu’on les utilise sur internet, de toutes façons il n’y a aucune parade contre ça, par contre je refuse de faire la moindre photo gratuitement même à des potes, étant donné qu’il y a encore des gens qui essaient de vivre de la photographie… Bon courage !

    Répondre
  7. Bertrand Bourgy

    Un article malheureusement de plus en plus vrai. Mais c’est une passion et il faut persévérer pour en vivre ! Je ne parlerai même pas de Groupon, une merde sans nom !

    Répondre

Laissez un commentaire !

  • (will not be published)